Affichage de 637 résultats

Description archivistique
Fribourg (Canton)
Options de recherche avancée
Aperçu avant impression Hierarchy Affichage :

Église Saint-Pierre, à Fribourg

  • 0018.04.0336
  • Dossier
  • 02.1925 - 09.1934
  • Fait partie de DUMAS Fernand

  • Une liste de plans datée de 1966 ;
  • Une lettre d'accompagnement pour le retour de plans concernant St-Pierre, datée 08.01.1974, du bureau d'architectes associés, Fribourg (Thomas Huber arch., Jean Pythoud arch., Claude Schroeter arch.; collaborateurs: André Lanthmann, Philippe Schorderet arch., François Martin arch.)

Hôtel de Ville, à Romont

Abri pour poids public en 1943 (F. Dumas et D. Honegger); garage à Bossonens en 1953 (F. Dumas); projet de WC publics en 1953 (P. Dumas). Dès 1955 les plans concernant l'hôtel de Ville sont signés par Pierre Dumas seul; les plans de 1953 sont singnés par f. Dumas et A. Cuony. Dessinateurs: J. Bongard, I. Pythoud, C. Schroeter

Église, à Sorens

Ce dossier artificiel contient une perspective encadrée pour une exposition concernant l'église de Sorens.

Immeubles locatifs, à Fribourg

Dossier de plans pliés. Immeuble locatif en milieu urbain. Composition autour d'une cour intérieure, avec deux façades principales sur l' avenue de la gare et la rue de Genève. Sous-sol avec caves et garages, commerces et restaurant au rez, premier niveau bureaux et appartement saux autres étages. Cette partition est clairement exprimée ne façade, avec des ouvertures complètement différenciées selon l'usage. Cette logique est toutefois irrégulière: on trouve aussi des bureaux derrière la typologie de fenêtres propre aux appartements, certainement pour des raisons de rendement locatif, de plan d'affectation et surtout d'orientation solaire. L'attique, qui abrite également des logements, est traité comme un couronnement en retrait, et constitue donc aussi une exception. Le rez est totalement transparent, le premier niveau est percé d'une longue baie continue alors que les niveaux standards sont percés de fenêtres à la "française", selon une trame stricte et régulière (à l'exception des balcons sur la façade principale). Cette potion de façade exprime se donne à voir principalement dans sa muralité, elle est d'ailleurs délimitée par un cadre en relief. L'attique est traité comme une grande terrasse continue, en retrait, avec baies vitrées. Présence de colonnes au rez et à l'attique. Cette typolgie de façade est un curieux mélange entre un modèle fréquent dans les villes suisses allemandes (Immeuble Z à Zurich) et quelques motifs empruntés à Perret. .

École, à Billens

Agrandissement et transformation extrêment respectueux du bâtiment d'origine (18e siècle avec toit d'inspiration régionale).

Collège, à l'Institut "La Salette de Bouleyres", à Broc

tirages du projet pour la construction d'un collège apostolique, brochure. Grand bâtiment à typologie rationnaliste avec expression moderne régionale: façades en pierre et béton, toit à 3 pans, en tuile. La grandeur de l'édifice relativiserait l'échelle de la chapelle.

Collège, à l'Institut "La Salette de Bouleyres", à Broc

brouillons de plans (1/50) pour le collège. Grand bâtiment à typologie rationnaliste avec expression moderne régionale: façades en pierre et béton, toit à 3 pans, en tuile. La grandeur de l'édifice relativiserait l'échelle de la chapelle.

Jury du concours pour habitat industriel à la Faye, à Givisiez

  • 0085.01.0071
  • Dossier
  • 1986
  • Fait partie de SCHLUP Max

Concours organisé par la société de construction métallique Ray & Vichet pour développer des systèmes d'habitation industriels.

– Lettre de Ray& Vichet Façades métalliques à Werk, bauen & Wohnen
– Règlement et programme
– Coupure de presse
– Rapport de jury
– Réponses aux questions
– Plan des zones d'affectation
– Document préalable à l'intention des membres du jury

Café des Rutanes, à Neyruz. Plans et coupes

Dossier contenant divers documents dont notamment:

  • plan du parterre actuel (original, échelle 1:50) ;
  • plan des combles actuels (original, échelle 1:50) ;
  • plan des aménagements (originaux, échelle 1:50) ;
  • coupes transversales et longitudinales (originales, échelle 1:50).

Chancellerie d'Etat, à Fribourg : concours

Rendu de concours, relevé et profils des bâtiments existants, photo du site montrant le tissu médiéval de Fribourg. Bâtiment en tête d'îlot avec un clocheton. L'aile sur rue propose une répétition mécanique des ouvertures sur la façade en enduit.

Chapelle, à Châbles : plans d'éxecution

Plans d'exécution (1/20, 1/50) pour le renforcement de la charpente, héliocopies des plans de construction d'origine (1939). Chapelle construite en 1939 par l'architecte fribourgeois Albert Cuony.

Couvent de la Visitation, à Fribourg

Relevé, projet de reconstruction de la galerie nord en1977 (1/100), projet d'aménagement de la nef en 1970, plan d'église baroque à plan central, projet d'installation d'un ascenseur en 1971, plan de situation de la maison de l'architecte rue Faucigny, aménagement de l'escalier extérieur, façade d'une maison pittoresque avec un grand toit, de petites fenêtres et plusieurs appentis.

École ménagère, à Fribourg : divers

Perspective structuriste d'Antognini, aménagement d'une salle de danse au sous-sol, d'une cuisine et diverses transformations mineures. Agrandissement d'un bâtiment ancien et pittoresque par une annexe perretiste. Projet accepté et réalisé en 1956. Le problème posé consiste à agrandir l'ancienne école ménagère dans d'anciennes constructions à démolir. Parmi ceux-ci, on trouve une ancienne maison patricienne de Fribourg, de laquelle il faut garder une véranda et une façade en mollasse sur la rue de Morat. Ces éléments caractéristiques de cette rue pittoresque sont rattachés à la nouvelle ossature en béton.

École ménagère, à Fribourg : dossier de plans (1/50)

Agrandissement d'un bâtiment ancien et pittoresque par une annexe perretiste. Projet accepté et réalisé en 1956. Le problème posé consiste à agrandir l'ancienne école ménagère dans d'anciennes constructions à démolir. Parmi ceux-ci, on trouve une ancienne maison patricienne de Fribourg, de laquelle il faut garder une véranda et une façade en mollasse sur la rue de Morat. Ces éléments caractéristiques de cette rue pittoresque sont rattachés à la nouvelle ossature en béton.

École ménagère, à Fribourg : factures

Agrandissement d'un bâtiment ancien et pittoresque par une annexe perretiste. Projet accepté et réalisé en 1956. Le problème posé consiste à agrandir l'ancienne école ménagère dans d'anciennes constructions à démolir. Parmi ceux-ci, on trouve une ancienne maison patricienne de Fribourg, de laquelle il faut garder une véranda et une façade en mollasse sur la rue de Morat. Ces éléments caractéristiques de cette rue pittoresque sont rattachés à la nouvelle ossature en béton.

École ménagère, à Fribourg : plans d'exécution pour une adjonction

Complète le dossier 0112.04.0076. Agrandissement d'un bâtiment ancien et pittoresque par une annexe perretiste. Projet accepté et réalisé en 1956. Le problème posé consiste à agrandir l'ancienne école ménagère dans d'anciennes constructions à démolir. Parmi ceux-ci, on trouve une ancienne maison patricienne de Fribourg, de laquelle il faut garder une véranda et une façade en mollasse sur la rue de Morat. Ces éléments caractéristiques de cette rue pittoresque sont rattachés à la nouvelle ossature en béton.

École ménagère, à Fribourg : projet retenu, dossier complet (1/50)

Agrandissement d'un bâtiment ancien et pittoresque par une annexe perretiste. Projet accepté et réalisé en 1956. Le problème posé consiste à agrandir l'ancienne école ménagère dans d'anciennes constructions à démolir. Parmi ceux-ci, on trouve une ancienne maison patricienne de Fribourg, de laquelle il faut garder une véranda et une façade en mollasse sur la rue de Morat. Ces éléments caractéristiques de cette rue pittoresque sont rattachés à la nouvelle ossature en béton.

École technique supérieure, à Fribourg : plans d'exécution (1/20 et 1/50) et d' aménagements

Plans d'exécution (1/20 et 1/50) et d' aménagements intérieurs pour le s/s-sol, le rez, le 1er étage de la 1ère étape, détails (sur un plan de 1973, mention d'associés: Antognoz, Bachmann). Grand projet comportant plusieurs corps de bâtiments, atmosphère stalinienne, référence perretiste. Nous ignorons si le projet a été construit selon les plans d'Antognini qui enseignait au département d'architecture de cette même école. Différents projets semblent avoir été demandés à Antognini pour l'aménagement de nouveaux laboratoires d'électrotechnique ou pour le déplacement complet du technicum, ceci en accord avec la faculté des sciences de l'université. Le lien entre ces deux institutions n'apparait pas clairement dans ces documents.

École, à Autigny

Dossier mixte pour la construction d'un pavillon isolé pour la salle des maîtres avec plans pliés et factures.

École, à Châbles : plans des tranformations

Transformation de l'ancienne école : l'implantation devait être gardée et était dictée par les murs de l'ancienne école. La différence de niveau a permis l'aménageemnt d'un étage supplémentaire et la sortie de plein pied sur la cour de récréation.

Résultats 1 à 100 sur 637